Arts & Entertainment Movies News

le réalisateur Simon Kinberg assume l’échec de son film X-Men

Ce n’est pas la joie chez les X-Men. Alors que la franchise est passé entre les mains de la MCU, l’ultime film des mutants période Fox a été un maxi flop qui a coûté 100 à 200 millions de dollars à Disney.

X-Men: Dark Phoenix

Interrogé par le podcast The Business, son réalisateur Simon Kinberg déclare assumer entièrement cet échec commercial.

Je suis ici pour dire que si le film ne fonctionne pas, c’est de ma faute” explique-t-il. “Je suis le réalisateur et scénariste du film qui n’a pas motivé le public. Je suis reponsable“.

X-Men: Dark Phoenix

Dark Phoenix a démarré sa carrière avec un premier week-end US de 33 millions de dollars soit le score le plus bas de l’histoire des X-Men (c’est moitié moins qu’Apocalypse).

En seconde semaine, le film a connu une chute d’audience de 72%. Il totalise que 51 millions de dollars aux US en 10 jours. C’est très peu pour un blockbuster de cet ampleur d’autant plus que sa carrière en salles semble déjà sur la fin. 

X-Men: Dark Phoenix

En France, Dark Phoenix a mieux résisté, les X-Men demeurant très populaires chez nous. 650 000 fans se sont déplacés pour sa première semaine d’exploitation.
 
Pour Simon Kinberg, c’est d’autant plus un échec qu’il avait l’ambition de proposer quelque chose de neuf avec Dark Phoenix. “Dark Phoenix est l’histoire ultime des X-Men. C’était ma préférée en grandissant et pour la plupart des fans c’est aussi leur préférée. J’ai commencé à écrire le scénario il y a trois ans. Je l’ai abordé comme le chant du cygne de ce cycle narratif. Je n’avais aucune idée que la Fox allait être rachetée par Disney et cela n’a eu aucun impact sur la conception du film. Cela en a eu sur le marketing car Disney s’en occupe ce qui est une bonne chose vu qu’ils sont les meilleurs dans ce domaine. Mais en ce qui concerne le contenu, l’objectif était de prendre cette famille que l’on a vu évoluer depuis de nombreuses années pour la confronter à des évènements qu’elle n’avait jamais connus auparavant. Et qu’elle soit mise en danger comme jamais.  Je voulais surprendre. Déstabiliser. L’idée est telle que je ne savais pas ce que l’on pourrait faire après. Dans ce sens, Dark Phoenix m’a donné l’impression d’être une conclusion à cette saga. Du moins aux X-Men que l’on le connait. Il y aura forcément beaucoup d’autres films X-Men dans le futur.”

X-Men: Dark Phoenix


L’actualité des Series TV 2019

Leave a Comment