Arts & Entertainment Movies News

“J’aimerai incarner le Joker” interview Seven Sisters

Habituée aux défis, Noomi Rapace s’est lancée dans l’expérience la plus folle de sa carrière : incarner sept soeurs à l’écran pour Seven Sisters (sorti le 30 août 2017 au cinéma mais diffusé par M6 le 8 avril 2021 à 21h).

 

Une performance admirable pour ce film de SF signé Tommy Wirkola (Hansel & Gretel, Dead Snow).

 

Seven Sisters

 

Le pitch : dans un futur dyspotique, le gouvernement a instauré une politique d’enfant unique. Confronté à la naissance de septuplées, leur grand-père Terrence Settman (Willem Dafoe) décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

 

FilmsActu a eu l’occasion de rencontrer la star suédoise en 2017. On a bien sûr évoquer sa performance, sa passion pour les rôles physiques mais aussi Bright, Millenium et le Joker qu’elle adore.

 

 

Seven Sisters

 

Vous êtes fan de science-fiction ?

Noomi Rapace : Oui. J’ai toujours eu une imagination très forte. Or dans la SF, tout est possible. C’est ce qui m’attire. Mais quand je choisis de m’impliquer dans un film, le genre m’importe peu. Ce sont les personnages et la vision du réalisateur qui comptent le plus pour moi.

 

Jouer 7 personnages en même temps est un sacré challenge…

Oh oui. C’est la chose la plus dure que j’ai jamais eu à faire. Il y a des moments où je croyais devenir folle (rires). J’ai fait un un cauchemar récurrent. Je me réveillais face à des centaines de paires de chaussures et je ne savais plus qui j’étais. Je n’avais aucune idée quelles chaussures choisir alors j’appelais des gens à l’aide. Qui suis-je aujourd’hui ? Qui peut m’aider ? Je finissais par paniquer et arriver sur le plateau pieds nus complètement perdue. Ce film a été une véritable torture psychologique.

 

Quelle sœur a été la plus fun à incarner ?

J’adore la blonde Saturday (samedi). Ma véritable soeur me dit qu’elle est celle qui me ressemble la plus. J’aime aussi Wednesday (mercredi) qui est authentique, courageuse et une vraie guerrière. Bizarrement, elles incarnent toutes des versions de moi. A chaque fois qu’une des sœurs subissait un énorme coup dur, c’était difficile sur moi. J’en pleurais et je me retrouvais à appeler ma vraie sœur de peur de la perdre aussi. Cela a été très émotionnel comme tournage. J’ai été attachée à toutes ces sœurs.

 

 

Ces derniers temps, vous enchaînez les rôles très physiques. L’action au cinéma vous plaît ?

C’est arrivé un peu par hasard. J’ai commencé en faisant du drame mais dernièrement c’est vrai, j’ai des rôles plus physiques. J’adore ça. Je veux faire toutes mes chorégraphies moi-même. Mon corps et mes mouvements changent selon les personnages mais j’aime le défi physique.

 

Vous vous entraînez beaucoup ?

Oui. Beaucoup.

 

Aimeriez-vous incarner une super-héroïne ?

Qu’est ce qui définit un super-héros ? Je crois que j’ai toujours incarné des super-héros (rires). Mais à un niveau très humain. J’ai grandi dans cet univers des romans graphiques, des comic books. J’aime les anti-héros. J’aime les baddies. Ou les héros qui sont un peu fêlés. J’adore le Joker par exemple. J’adoré l’incarner dans un Batman. J’ai récemment tourné Bright de David Ayer avec Will Smith. Mon personnage est un elfe maléfique. J’ai adoré ça. Elle est sophistiquée, calme, très calme et très vicieuse. Elle est une sorte de super-héros maléfique. Pour les autres super-héros, on verra par la suite…

 

 

Parmi tous vos films, quel est celui qui vous tient le plus à cœur ?

Millenium a métamorphosé ma vie. Incarner Lisbeth, la laisser prendre contrôle de ma personnalité a été une expérience unique, émotionnelle, intense ainsi qu’un véritable défi. Ce rôle m’a possédé et obsédé. J’ai offert ma vie à Lisbeth pendant un an et demi. Depuis, j’ai le sentiment que chacun de mes rôles me transforme et change quelque chose en moi. Je viens de finir un film avec Ethan Hawke à Toronto appelé Stockholm sur le syndrome de Stockholm. Je suis une otage qui tombe amoureuse de son ravisseur et après le tournage, j’ai pris conscience que chacun de mes rôles me transforme. A chaque fois, je me dois retrouver mon chemin pour être à nouveau Noomi mais je ne peux jamais vraiment revenir. Chacun de mes personnages m’a pris quelque chose mais m’a aussi donné quelque chose.

 

Seven Sisters

 

Accepteriez-vous d’incarner à nouveau Lisbeth pour un Millenium 4 ? 

Non. Je ne le ferai pas. C’est du passé. Je ne veux jamais revenir en arrière.

 

Qui gagnerait dans un combat opposant les sœurs Settman à Lisbeth et Elizabeth Shaw de Prometheus ?

Les Settman Sisters bien évidemment. Elles sont sept ! 

 

Seven Sisters


L’actualité des Series TV 2019

Leave a Comment